Quelle sont les différentes formules de télésurveillance ?

Quelle sont les différentes formules de télésurveillance ?
En vacances, loin de chez soi, il est toujours facile de garder un œil sur son habitation afin de s’assurer que rien de fâcheux n’arrive sur place. Avec le système adéquat, on garde tout simplement l’esprit tranquille !

Surveiller son logis de loin

Une alarme habitation à l’ancienne n’est pas la panacée pour assurer la sécurité de ses biens. Une simple sirène qui retentit peut être dissuasive mais des moyens plus efficaces sont désormais à la disposition des propriétaires d’habitations privées ou de locaux professionnels. En plus des capteurs et de l’alarme, une protection maison efficace assure une mise en relation avec une société de télésurveillance. Cette dernière propose ses services via un contrat qui inclut la pose du matériel adapté est un abonnement offrant plusieurs prestations. Ce pack alarme maison est prévu pour détecter la moindre intrusion ou début d’incendie. Une alerte est aussitôt transmise au centre de télésurveillance maison concerné. Ce dernier applique alors les consignes établies par le contrat. Un agent référent appelle au domicile ou local professionnel d’où provient le signal. Ce coup de téléphone correspond à une « levée de doute ». Par mesure de sécurité, la personne qui répond doit énoncer un certicode afin de prouver qu’elle n’est pas un intrus entré par effraction sur les lieux. Si l’appel reste sans réponse, un autre interlocuteur mentionné sur le contrat est contacté. Éventuellement, un agent de sécurité peut se rendre sur place. Si la situation l’exige, la police ou la gendarmerie est alertée.

Un dispositif au point

Deux types de systèmes existent pour protéger sa maison à distance. On distingue l’alarme filaire, dont l’installation est définitive et qui est par conséquent mise en place dans des constructions neuves ou en travaux. Elle convient également aux bâtiments comportant plusieurs étages et son alimentation est électrique. Dans les logements plus anciens ou locaux plus exigus (100 m2 maximum), l’alarme sans fil est conseillée. Ce système est amovible et fonctionne grâce aux ondes radio. Il est aussi esthétique puisqu’il ne nécessite pas de faire passer des fils électriques dans des endroits visibles. D’ailleurs, 60 % des dispositifs de télésurveillance maison sont des modèles non filaires. Dans tous les cas, le système comprend des capteurs, une alarme habitation en lien avec une société professionnelle par une ligne fixe traditionnelle, par internet ou par GSM (radio). Un tel dispositif est également opérant pour s’assurer qu’une personne âgée ne nécessite pas d’être secourue, y compris pour une urgence médicale. Des capteurs adaptés sont alors installés : un émetteur, un détecteur de mouvement et de vidéosurveillance. Pour la prévention des incendies, des détecteurs de chaleur sont ajoutés, les systèmes qui localisent la fumée étant quant à eux obligatoires dans toute habitation depuis le mois de mars 2015. La sensibilité de ces équipements est très fiable.

Des sociétés spécialisées légalement agréées

La télésurveillance maison est un secteur soumis à la loi. Dans ce domaine, les prestataires doivent se prévaloir d’une autorisation accordée par la préfecture. En outre, certaines se sont dotées de la norme APSAD R31 (assemblée plénière des sociétés d’assurance dommage). Ce label garantit que la société en question fournit des prestations de qualité, avec des agents de sécurité qui interviennent sur place à la moindre alerte. Du côté client, il faut veiller à bien lire le contrat proposé. Les services à disposition doivent être clairement présentés, ainsi que les tarifs. Ce contrat doit être adaptable aux attentes du client selon les lieux concernés : maison, locaux professionnels … Selon les cas, on peut ainsi opter pour des émetteurs ou une vidéosurveillance, avec des détecteurs posés dans le bâtiment ou à l’extérieur. Les éventuelles clauses restrictives doivent être détaillées aussi dans ce document. Il faut être attentif à la date de prise d’effet de l’abonnement. Le prix de ce dernier peut inclure la mise en place des équipements de surveillance. Leur maintenance est parfois comprise dans le prix de l’abonnement ou facturée a posteriori : ce détail a son importance. Une durée d’engagement d’un an est fréquemment imposée mais ce n’est pas systématique. Il arrive qu’aucun délai ne soit prévu.